LE RESTE DU TEMPS

Le reste du temps, quand le cheval n'est pas monté, qu'advient-il de lui?
Pour les malchanceux, c'est le placard (le box) jusqu'à la prochaine séance.
Pour d'autres, mieux lotis, c'est le pré.
Pour les privilégiés c'est tout d'abord quelques soins de récupération après le travail: promenade pour un retour au calme progressif, moment de roulade autorisé après avoir dessellé, et enfin un pansage approprié à la saison.
Le cheval est ensuite ramené chez lui, un chez lui nettoyé et entretenu régulièrement où il se sent en sécurité.
Le bien-être de l'animal dépend autant de son état sanitaire que de son entourage; il peut être très heureux en box et très malheureux dans un pré si seul ou rejeté par des congénères.

De la même façon, le cheval peut s'ennuyer au travail. La répétition des exercices est nécessaire pour acquérir l'habileté motrice, non pour la compréhension d'un but.
L
a variation est souhaitable et doit intervenir à plusieurs niveaux:

  • le terrain (carrière, manège, rond, extérieur)
  • le lieu (à la maison ou en dehors)
  • le travail lui-même (en selle, à pied, à la longe, en liberté)
  • le style (astreignant ou ludique, seul ou en groupe)
  • la fréquence (une ou deux fois par jour, par semaine...)
  • le moment (savoir changer de programme, saisir une opportunité)

Chaque instant passé par le cheval (avec ou sans vous) influe sur son comportement à venir. Tout compte dans son environnement y compris des éléments que vous ne pouvez percevoir. Plus important encore, nos notions culturelles lui échappent totalement; s'il ne peut se mettre à notre portée nous devons nous mettre à la sienne

DEVELOPPEMENT